Dédales et Désirs

Résumé complet

Une nuit, j’étouffais sous l’accumulation des savoirs dans ma mémoire. Du haut de mes 33 ans, j’estimais que j’allais bientôt déborder, me noyer dans toutes sortes de choses sans valeur. Pour relativiser, je me disais que j’étais encore très jeune pour atteindre ce point de rupture, et qu’il existait bien des moyens pour se déposséder. Malgré tout, j’étais allé plus loin dans l’idée : à ce rythme là, dans quel état je serais à 90 ans ? C’était abstrait, mais composé de nombreux éléments pessimistes. Mais je ne me suis pas arrêté là : et si la renaissance existait et que j’accumulais chaque mémoire de chaque vie, serait-ce humainement vivable ? Est-ce que je serais véritablement humain ? Est-ce que je pourrais encore simplement me tromper ? Et enfin je suis allé à l’idée la plus radicale : et si j’avais été le premier à ouvrir les yeux à nos origines, il y a environ 3 millions d’années, soit à 60 000 existences d’ici, à quoi mon identité ressemblerait-elle ? Serait-elle sacrée ? Effondrée ? Et bien pour ce livre, j’ai inventé un personnage qui a fait ce voyage. Bien-sûr, je n’avais que des savoirs fragmentaires sur les évènements majeurs de notre histoire, et j’ai dû effectuer plusieurs heures de recherches par jour pendant plusieurs mois pour pouvoir créer le décor et savoir dans quel mouvement mon personnage allait s’impliquer, ou se détacher. Donc il a fallu que j’assimile les bases de l’anthropologie, les premiers outils, les première migrations, les premiers peuples, l’aube de la science, du langage, des empires, des guerres, de la sociologie, de la psychologie, de la théologie, de la philosophie, de la virologie, de l’art, de la culture, des normes, des lois, des mœurs, des croyances, de la métaphysique, de l’astrophysique et d’un brin de spiritualité. Mon personnage a traversé tous ces mouvements, avec un œil athéiste, en prélevant et se débarrassant de savoirs, tout en essayant de se détacher de toute valeur ou toute morale dans ses actes. Soit à bien des égards, l’inverse de toute idée divine, malgré une mémoire qui pourrait s’y rapprocher. Il n’a qu’un seul objectif : briser le cycle de ses renaissances, et toute la question est de savoir si cela est possible, et comment. Paradoxalement tous ces savoirs m’ont fait gagner en légèreté, contrairement à lui, même si certains sont certainement altérés. J’ai désormais une idée à la fois plus précise et plus vaste de notre trajectoire, c’est dans celle-ci que je vous propose cette composition que j’ai tenté d’enrichir de bien des perspectives.

Vos fiches de lecture